Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 00:54

1984.jpgWinston Smith, 39 ans,  le narrateur travaille à Londres. Il est un des rouages infimes  (et insignifiants) du parti  de Big Brother. Bienvenue au monde cauchemardesque imaginé en 1948 par G Orwell !!! Dans ce monde, plus de pays mais trois blocs, l’Océanie, l’Eurasia et l’Estasia. Ces trois blocs passent leur temps à se faire la guerre ou à s’allier au gré des opportunités.

Ce livre, en trois parties, va crescendo  : la première plante le décor d’un  monde totalitaire terrifiant où chacun est observé, par un télécran, chacun doit approuver les directives du parti, acclamer Big Brother. Il faut également participer à des manifestations appelées les 2 Minutes de la Haine et huer Goldstein, le traître. Les enfants sont invités à dénoncer leurs parents à la Police de la Pensée.

Pour les habitants de Londres, plus de possibilité de s’exprimer, plus de sexe (autre que pour la procréation), plus de livres, plus de loisirs à part ceux collectifs organisés par le parti. Une pauvreté terrible est présente partout, les immeubles sont délabrés, les gens n’ont que peu à manger et la nourriture est infecte. Petit à petit, Winston a envie de se rebeller et commence un acte terrible, puni de mort : il écrit un journal où il raconte son travail au ministère (il est chargé de réécrire les journaux pour changer l’histoire et se pose constamment des questions sur la mémoire individuelle et collective).

Dans la deuxième partie, Winston  écrit également sa rencontre avec Julia, une jeune femme du parti comme lui (en sachant que toute relation est interdite à l’intérieur du parti). Ils vivent ensemble un début d’idylle qui leur donne espoir en un monde meilleur, se trouve une petite chambre (sans télécran) où ils peuvent s’aimer.

Un responsable du parti intérieur, O’Brien, leur propose de rejoindre la rébellion, appelée aussi la Fraternité, mais cette rébellion  existe elle réellement ? Winston et Julia s’engagent alors chez O Brien à rejoindre la rébellion jusqu’au moment où ……

 

Ce livre est un texte très riche, très abouti,  qui réfléchit sur le rôle des livres, des médias, de la manipulation de l’information.

Le parti arrive à asservir les populations en faisant planer le risque de la guerre (Y a t-il réellement une guerre ?). Big Brother apparaît alors le sauveur (Big Brother existe-t-il réellement ? tout en donnant quand même quelques lueurs d’espoir (la rébellion existe elle ?)

En réécrivant l’histoire continuellement et en réduisant de plus en plus le vocabulaire autorisé, le pouvoir en place étouffe toute révolte et même l’idée de révolte.  Plus personne n’a de souvenirs d’avant, plus de mémoire, plus de comparaisons, plus de mots,  plus de révolte…

 

Trois extraits

 Le ministère de la Vérité comprenait, disait-on, trois mille pièces au-dessus du niveau du sol, et des ramifications souterraines correspondantes. Disséminées dans Londres, il n’y avait que trois autres constructions d’apparence et de dimensions analogues. Elles écrasaient si complètement l’architecture environnante que, du toit du bloc de la Victoire, on pouvait les voir toutes les quatre simultanément. C’étaient les locaux des quatre ministères entre lesquels se partageait la totalité de l’appareil gouvernemental. Le ministère de la vérité, qui s’occupait des divertissements, de l’information, de l’éducation et des beaux arts. Le ministère de la paix qui s’occupait de la guerre. Le ministère de l’amour qui veillait au respect de la loi et de l’ordre. Le ministère de l’abondance, qui était responsable des affaires économiques. Leur noms, en novlangue, étaient : Miniver, Minipax, Miniamour, Miniplein. (p 15)

 

Une réflexion de Winston sur le rôle de la sexualité

Son aventure avec cette femme avait été son premier écart après deux ans environ. Fréquenter les prostituées était naturellement défendu, mais c’était une de règles qu’on pouvait parfois prendre sur soi de transgresser. C’était dangereux, mais ce n’était pas une question de vie ou de mort. Etre pris avec une prostituée pouvait signifier cinq ans de travaux forcés, pas plus, si l’on n’avait commis aucune autre offense. Et c’était assez facile, pourvu qu’on puisse éviter d'être pris sur le fait. Les quartiers pauvres fourmillaient de femmes prêtes à se vendre. Quelques unes pouvaient même être achetées avec une bouteille de gin, liquide que les prolétaires étaient censés ne pas boire. (P91)

 

Un peu de géographie pour le challenge « Lieux imaginaires » D’Aymeline

 La division du monde en trois grands états principaux est un évènement qui pouvait être et, en vérité, était prévu avant le milieu du vingtième siècle. Avant l’absorption de l’Europe par la Russie et de l’Empire britannique par les Etats-Unis, deux des trois puissances actuelles, l’Eurasia et l’Océania, étaient déjà effectivement constituées. La troisième, l’Estasia, n’émergea comme unité distincte qu’après une autre décennie de luttes confuses. Les frontières entre les trois super états sont, en quelques endroits, arbitraires. En d’autres, elles varient suivant la fortune de la guerre, mais elles suivent en général les tracés géographiques. L’Eurasia comprend toute la partie nord du continent européen et asiatique du Portugal au détroit de Behring.

L’Océania comprend les Amériques, les Iles de l’Atlantique, y compris les îles Britanniques, l’Australie et le Sud de l’Afrique.

L’Estasia, plus petite que les autre, et avec une frontière occidentale moins nette,  comprend la Chine, les îles du Japon, et une portion importante mais variable, de la Mandchourie, de la Mongolie et du Tibet. (p247)

 

Ma troisième participation au challenge Lieux Imaginaires d'Aymeline

 logo-challenge-lieux-imaginaires

Ma quatrième participation au challenge de  Métaphore sur les Romans Cultes ;-) 

tour-quebec-septembre-frissons-octobre-plein--L-J BS1L

 

et Challenge Babelio Lettre OcritiquesABC2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Valentyne - dans Challenge
commenter cet article

commentaires

Cristie 16/02/2013 22:15

J'avais déjà très envie de le lire mais là tu ne fais rien pour m'apaiser ! ^^

Valentyne 17/02/2013 20:28



Il faut ensuite enchaîner avec un livre (ou une activité plus fun) parce qu'il n'y a pas beaucoup d'espoir dans ce livre ...mais tout est si bien dit et tellement actuel ;-)


Bonne soirée Cristie ;-)



patchcath 07/02/2013 23:17

et le livre + récent de Aruki Murakami, les fameux 3 tomes 1Q84, où tout ce passe en 1984 et qui se rapproche de Big Brother de G Orwell. Fameux!

Valentyne 09/02/2013 19:10



Je crois que je vais me laisser tenter par cette lecture de Murakami, alors 


Merci Pathcatch



Sharon 07/02/2013 13:27

Un livre que je n'ai pas encore lu, contrairement à La ferme des animaux. Ce dernier n'est pas mal non plus.

Valentyne 07/02/2013 21:03



Les cochons de la ferme des animaux m'ont bien fait rire (parfois jaune) 


Je me rappelle bien aussi du pauvre cheval qui s'épuise à la tâche ..... 



Arieste 07/02/2013 00:55

ce livre m'avait déprimée mais il est absolument à lire !

Valentyne 07/02/2013 20:59



Oui on en ressort avec un coup au moral ;-) même si c'est très bien écrit ....



DENIS 06/02/2013 19:12

un livre devenu un grand classique
merci pour cette belle présentation
après il faut lire si tu ne l'as fait, "la ferme des animaux"

Valentyne 07/02/2013 20:57



J'ai lu la ferme des animaux (l'an dernier), mais pas fait de chronique (c'est beaucoup plus drôle que 1984) 


Ceci dit 1984 m'a beaucoup plu même si il y a peu d'espoir dans ce livre ;-) 


Bonne soirée Denis



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives