Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 03:43

  Sur une idée de Leiloona et une photo de kot   

 METRO-MOUETTE.jpg

 

Chers amis et amies, il faut absolument que je vous raconte la mésaventure qui m’est arrivée dans le métro la semaine dernière. Je me promenais tranquillement à mon habitude, allant d’une ligne à l’autre, deci-delà sans but particulier, virevoltant, me posant sur un siège puis un autre à la recherche de quelque chose à grignoter.

Il faut que je vous dise, je suis un animal citadin dans l’âme : je n’aime que les immeubles, les rues pleines de monde, les métros bondés et leurs effluves sans cesse renouvelés. Je hais la campagne avec ses odeurs de bouses de vaches, de chiens mouillés et de poneys club qui se négligent. Ne croyez pas que je sois peureuse mais la campagne pour moi, c’est la jungle et puis il fait froid, c’est mouillé, et j’en passe. Et puis y’à trop d’oiseaux : car il faut que je vous dise, en plus de détester la campagne, je suis ornithophobe : j’ai une peur terrible des oiseaux.

Je suis née à la campagne, mais j’y retourne rarement parce que vraiment y’a trop d’oiseaux à la campagne, mais bon je m’égare, revenons à notre métro et à ma mésaventure. En bref, je ne m’éloigne que rarement de Paris et de sa petite couronne. D’ailleurs pour faire plus « in » par rapport à ma nouvelle vie de citadine, j’ai même changé de nom : appelez moi Chemou, le chelou svp. (à ne pas confondre avec Chemou la chelou)

Donc je me promenais tranquillement dans le métro (en évitant bien la station Madeleine comme me le dit tout temps Tsé-Tsé ma chère maman).

J’étais montée dans un wagon où une jeune femme avait dans les mains une baguette de pain très appétissante. J’allais lui faire mon grand numéro de charme, avec battement de cils et tout et tout, pour en récupérer quelques miettes (on ne m’attrape pas avec du vinaigre, moi), quand soudain, les portes du métro se sont ouvertes et un gigantesque monstre tout vêtu de blanc est entré dans le métro et s’est intercalé entre mon futur repas et moi. Cet énergumène agitait ses ailes blanches en piaillant: Il était immense au moins un milliard de fois plus gros que moi. Qui l’a piqué ainsi pour qu’il s’agite comme cela ? Et là avec mes gros yeux globuleux (et un peu myope il faut bien le dire), j’ai pris cette apparition pour une mouette (j’en avais vu dans les livres d’images) et n’écoutant que mon courage d’ornithophobe, j’ai fuis, je me suis donc envolée à toute la vitesse de mes petites ailes de mouche :  j’ai d’ailleurs failli me faire écraser lors de la fermeture automatique de la porte du métro et là misère j’ai enfin compris pourquoi ma chère maman m’avait dit d’éviter la station Madeleine : Y’à un monstre dans cette station !

 

  POULE-MADELEINE.gif



Les autres participants sont ici  

 

Et sur un idée de Eiluned qui nous proposait de nous prendre pour un animal (pour un fois que je ne me prend pas pour un cheval ;-)

 

 Eiluned, elle, se prend pour un chat ici    

 

 une photo qqes mots

 

 

RDV-AVEC-LES-MOTS.jpg  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ceriat 02/01/2012 21:35

C'est une petite mouche qui pique au cœur. :D Très bonne année 2012 ! :D

VAL 06/01/2012 12:36



elle est fine cette mouche , tu trouves?



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives