Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 15:11

 

DAZAI.jpgPremière lecture de cet écrivain très célèbre au Japon. Je dois dire avoir eu un peu de mal avec cette lecture. Ce recueil de 18 nouvelles retrace une grande partie de la vie de l'auteur : Il parle de ses vingt ans, de son premier suicide d'amour (raté), de sa poursuite (laborieuse) dans ses études, de ses premiers pas en tant qu'écrivain, de sa famille et de sa vie pendant la seconde guerre mondiale. L'auteur est très centré sur lui même, il se cherche, boit énormément. D'une famille aisée, il reçoit une maigre pension d'un des ses frères : il est donc à la fois riche par rapport à de nombreux de ses contemporains car il n'a pas réellement besoin de travailler et pauvre par rapport à ce dont il a eu l'habitude dans sa jeunesse. Dans l'édition que j'ai emprunté à la bibliothèque , un court passage présente chaque nouvelle dans le contexte de l'époque et cela m'a bien aidé à comprendre la vie de cet écrivain.   
.
J'ai aimé certaines de ses réflexions sur sa façon d'écrire et de rechercher l'inspiration (Par exemple dans cet extrait de la nouvelle "I can speak") : "Comme elles sont pénibles, ces nuits d'efforts obstinés et ces aubes de désespérance! Qu'est-ce donc que vivre en ce monde : se contraindre à la résignation ? Supporter la misère ? Ainsi, au fil des jours disparaît la jeunesse, rongée petit à petit. Il faut pourtant trouver le bonheur en ce monde....
Ma voix était devenue muette ; et dans le désoeuvrement de ma vie tokyoïte, je me mis à écrire, fragment par fragment, des textes qui, à défaut d'être des chants, méritaient bien d'être appelés "morceaux de vie" : ainsi ma propre création m'aida-t-elle à prendre conscience de la voie qui serait désormais la mienne en littérature. Petit à petit, un sentiment qui ressemblait à de la confiance s'empara de moi".P91
.
J'ai également aimé certaines descriptions très poétiques comme celle- ci dans la nouvelle "Belle enfant" :  (Cette nouvelle se passe dans un sanatorium où Dazai accompagne sa femme, soignée pour une maladie de peau). 
"A l'angle opposé du bassin se trouvaient trois personnes, accroupies et formant un groupe serré : un vieillard d'à peu près soixante-dix ans, au corps tout noir et raide, et au visage étrange, parcheminé et rétréci ; une vieille du même âge, petite et maigre, et dont la poitrine laissait deviner les côtes, saillantes comme les lattes d'un volet. Avec sa peau jaunie et ses seins qui évoquaient des sacs de thé flétris, elle faisait pitié.  Ce couple n'avait pas même figure humaine : on aurait dit des blaireaux réfugiés dans un trou et regardant tout alentour. Mais entre eux, il y avait , tranquillement installée, une jeune fille qu'ils semblaient protéger - leur petite fille, peut être...Et elle était d'une merveilleuse beauté : une perle attachée à ces coquillages hideux- ou plutôt, protégée par ces coquillages noirâtres. Comme je ne suis pas homme à épier les choses et les gens du coin de l'oeil, je l'observais bien en face. Elle devait avoir seize ou dix-sept ans, dix-huit, peut-être....Son corps, un peu pâle, ne donnait cependant aucune impression de faiblesse : grand et ferme, il me faisait penser à une pêche verte.  Shiga Naoya dit quelque part que le moment où la femme est la plus belle est celui où elle devient nubile - expression qui m'avait surpris par sa hardiesse. Or, maintenant qu'il m'était donné de contempler le corps nu de cette beauté, je me disais que dans les mots de Shiga, il n'y avait pas la moindre lubricité : comme pur objet d'observation, ce corps me parut d'une splendeur qui touchait au sublime." p98
.
"Le chien" est la seule  nouvelle  qui m'ait fait rire : par son sens de l'autodérision, l'auteur, tout en déclarant détester les chiens se comporte comme s'il les aimait. Il se voit poursuivi par un chien qui peu à peu prend une place très importante dans sa vie, sous le regard un peu narquois de sa femme.
.
J'ai également aimé la nouvelle Pa-pa où l'auteur raconte sa vie pendant la seconde guerre mondiale, il perd deux fois son logis dans des bombardements, se retrouve hébergé dans de la famille, sa fille étant gravement malade aux yeux. Dazai Osamu écrit de très belles pages sur le sentiment de responsabilité d'être parent  (ce qui ne l'empêche pas de "gaspiller" ses économies en achetant  10 bouteilles de wisky) 
.
En conclusion  : Malgré quelques très bons passages, j'ai ressenti une (petite) déception donc avec ce recueil (peut être en attendai-je trop? ). L'auteur est trop tourmenté ou trop narcissique (c'est d'ailleurs le titre d'une nouvelle : Narcissisme et cigarettes) pour moi peut être..... 
 

 

 

 

 

  
Ma quatrième participation au challenge d'Adalana logo-c3a9crivains-japonais_1.jpg

 

et ma participation au Challenge de Philippe lire sous la contrainte (ou la contrainte était de lire un titre avec un nombre ou un chiffre)

 

        challenge contrainte

Partager cet article

Repost 0
Published by Valentyne - dans Challenge
commenter cet article

commentaires

DENIS 22/04/2013 18:24

il est très mitigé de fait

Valentyne 24/04/2013 20:22



oui mitigé :-) je vais aller voir les autres participants à la fin du mois pour savoir si je retente un titre de cet auteur ;-)



noctenbule 18/04/2013 08:31

C'est peut être aussi le format recueil qui t'a déçu. :)

Valentyne 21/04/2013 11:46



je crois que c'est le côté trop réaliste plutôt que le format ;-)



Adalana 18/04/2013 01:27

On dirait que personne n'a vraiment apprécié cet auteur... Mais merci d'avoir tenté la découverte avec moi !

Valentyne 21/04/2013 11:44



OUI de bons moments mais globalement trop triste ou trop centré sur lui ;-) 


Mais je suis contente de la découverte quand même ;-)



Philippe D 17/04/2013 21:48

Je n'ai pas encore lu de littérature asiatique.
Je ne crois pas que je commencerai par ce recueil de nouvelles.
Merci pour ta participation et rendez-vous dimanche pour les résultats et la nouvelle session.
Bonne fin de soirée.

Valentyne 21/04/2013 11:52



Oui je pense qu'il y a d'autres auteurs japonais à découvrir avant  ;-)


Bon dimanche Philippe ;-)



laure 17/04/2013 16:46

Que des avis pas très bons pour le moment sur cet auteur... J'espère que celui que je vais lire ne va pas me décevoir...
bises et belle journée Valentyne :D

Valentyne 17/04/2013 21:44



j'attends ton ressenti sur cet auteur ;-) j'ai eu un peu l'impression de passer à côté .....



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives