Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 00:00

CHEVAL-DE-GUERRE.jpg

      Joey arrive tout poulain à la ferme où vit un adolescent Albert. Ensemble, ils grandissent en Angleterre. 

Le père d’Albert, alcoolique, maltraite souvent le poulain mais une belle amitié unit Joey et Albert. Jusqu’au jour, où le père est obligé de ventre Joey, pour faire survivre sa ferme en difficulté. Joey part donc avec l’armée à la guerre qui commence en Europe. L’action se passe en 1914.

Le narrateur est Joey, ce cheval intrépide et sage.
L’entraînement de l’armée est  difficile pour un cheval de ferme habitué à la charrue. Heureusement il fait de belles rencontres en la personne du capitaine Stewart et d’un autre cheval dénommé Topthorn. Viendra ensuite la dure traversée en bateau pour arriver sur le champ de bataille et le premier affrontement avec l’ennemi. 
.
Je continuai ma course et me retrouvai seul, loin du bruit de la bataille. Et je ne me serais jamais arrêté du tout, si je n'avais retrouvé Topthorn à mes côtés et le capitaine Stewart qui se penchait pour ramasser mes rênes et me ramener ensuite sur le champ de bataille. Nous avions gagné, avais je entendu dire ; mais partout des chevaux gisaient morts ou agonisants. Au cours de l'engagement, plus du quart de l'escadron avait été perdu. Tout cela avait été si rapide, si meurtrier ! p 64 
.
Joey explique simplement les terrifiantes réalités de la guerre, les blessés, le bruit affolant des canons. Plus tard, il est enrôlé comme cheval d’ambulance :  
.
- Mon capitaine, repris patiemment le major - à l'évidence, il n'était pas du tout impressionné - est ce que vous imaginez sérieusement qu'après la folie de cette matinée l'un des camps ou l'autre, emploiera à nouveau la cavalerie , dans cette guerre? Ne pouvez vous pas comprendre que nous avons besoin de transports, mon capitaine? Et c’est maintenant que nous en avons besoin. Il y a des braves, des allemands, des anglais - qui gisent là bas dans les tranchées sur des civières et , en ce moment, il n'y a pas assez de transports pour les ramener ici à l'hôpital. Alors, vous voulez qu'ils meurent tous mon capitaine? Répondez moi. Vous voulez qu'ils meurent ? Si on pouvait atteler ces chevaux à une charrette? Ils pourraient ramener des hommes par douzaine. (p 86)
.
"Cheval de Guerre" est une histoire intéressante qui met en scène des militaires mais aussi des civils qui souffrent durement de la guerre. D’abord du côté anglais, Joey, à la "faveur" d’une bataille, se retrouvera du côté allemand. Le message de Joey est bien que d’un côté ou l’autre des tranchées, les hommes sont les mêmes ; pas de bons anglais ou de méchants allemands mais des hommes qui se sont retrouvés là, non pas parce qu’ils le désiraient mais broyés par l’Histoire qui dépasse les simples individus.
.
Friedrich le fou prend soin d'eux : 
Un jour il nous déclara :  
- Moi, je vous le dis, mes amis ; je vous dis que je suis le seul homme sain d'esprit de ce régiment. C'est les autres qui sont fous mais ils ne le savent pas. Ils font la guerre et il ne savent pas pourquoi. C'est pas de la folie ça ? Comment un homme peut il en tuer un autre, sans vraiment savoir pour quelle raison, si ce n'est qu'il porte un uniforme d'une autre couleur et parle une langue différente ? Et c'est moi qu'on trouve fou !  Vous deux, vous êtes les seules créatures raisonnables que j'ai rencontrés dans cette guerre absurde ; comme moi la seule raison pour laquelle vous êtes ici, c'est qu'on vous y a amené. (p122)
J'ai lu ce livre dans une collection junior (à partir de 9 ans) mais suffisamment intéressant et bien écrit pour intéresser des plus âgés.
.
Ma première participation au challenge Totem de Lili Galipette 

challenge-totem.jpg

 

      et ma troisième participation au challenge les animaux du monde de Sharon

images

Partager cet article

Repost 0
Published by Valentyne - dans Challenge Totem
commenter cet article

commentaires

Mind The Gap 05/12/2012 09:13

Même si cela n'a rien à voir et s'il s'agit d'un livre pour adultes, " Avant le silence des forêts" de Liliane Beauquel est un livre somptueux sur la grande guerre.
Toujours le cheval en fil rouge sur ton blog, j'aime cette constance qui se renouvèle d'article en article!

Valentyne 06/12/2012 21:03



Merci Mind the gap ;-) et pour le commentaire et pour l'idée de lecture (je ne connais pas du tout cette auteur ... à suivre ;-)  )



laure 03/12/2012 15:09

ça y est c'est parti !! :D
bonne lecture à venir :) bises

Valentyne 05/12/2012 08:55



Oui oui c'est parti, j'suis à fonds.... merci Laure 



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives