Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 06:07

Sur une idée de Chiffonnette

 

 

Jules fut soulagé quand ils obliquèrent en direction du désert. Les coléoptères menaient bon train, filant à la vitesse d’un cheval au galop. Leur complexion particulière limitait heureusement les effets des cahots, inévitables sur un terrain aussi accidenté. Sans être pour autant confortable, la posture des cavaliers épargnait les articulations sensibles. Il y avait même dans cette chevauchée fantastique une part de jouissance, qui ressortissait d’une espèce de joie primitive. La lune offrait des espaces de liberté absolue, encore vierges et sauvages à leur manière. S’ils n’avaient pas l’éclat des îles vierges découvertes par les conquistadores, ni la splendeur chromatique de l’Ouest américain, leur beauté n’en était pas moins violente. La palette des gris, déclinées à l’infini, était d’une richesse insoupçonnée. La lumière résiduelle dispensée par un soleil invisible, cachée derrière la Terre, révélait un monde mort plus fascinant que bien des havres grouillant de vie.

 

 

 

 

La lune seule le sait - Johan Heliot

 

  JEUDI CITATION

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'écho des Ecuries - dans Jeudi Citation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives