Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 00:00

 

 

Zingaro, autrement dit bohémien, était un gros bébé poilu de deux ans, pataud et bancal, lorsque Bartabas l'acheta en 1984, à Alex Wilms, un marchand bruxellois. Sans doute pensait- il à cette rencontre cardinale lorsqu'il griffonna, quinze ans plus tard, ce poème amoureux sur un bout de papier : " Après s'être longtemps observés à distance / ils se retrouvèrent un matin face à face / ce fut le cheval qui fit le premier pas". Bartabas le paterna, l'éleva, le dressa, le balada, le muscla, plus jamais ne le quitta. Il grandit sous les vicinales, nez et crinière jais au vent, suivit sans changer d'allure la roulotte du cirque Aligre de pays en pays et son maître, de spectacle en spectacle.  Mieux qu'un animal, un partenaire d'une fidélité absolue, un allié substantiel, et un symbole assez fort pour que son "hypponyme", gravé au fronton du théâtre équestre, devienne le nom de la compagnie. D'un cheval noir et luisant, on dit qu'il est moreau. Zingaro était aussi moral.  

  Jérôme Garcin - Bartabas, Roman   

 

Sur une idée de Chiffonnette

 

  

  JEUDI CITATION

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by valentyne - dans Jeudi Citation
commenter cet article

commentaires

laure 17/05/2013 08:26

Je ne connais pas cet auteur alors j'attends ta chronique ;)
bonne journée bises

Valentyne 20/05/2013 08:05



euh il n'y aura pas de chronique , juste ces trois citations qui m'ont plut


En fait j'ai du mal avec cet auteur (j'aime les sujets qu'il traite mais le style ne me convient pas trop : phrase très longues ....je perds le fil ;-( )


Mais je retenterai cet auteur ;-)



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives