Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 04:00

portes.jpgAudrey

« Mince, Magali a encore oublié de descendre les poubelles, ; elle exagère : c'est pas la mer à boire quand même de prendre un sac en descendant !!

Quatre petits étages! pas d'ascenseur, certes, mais c'est moins dur de descendre deux sacs plutôt que de remonter les courses !

Quelle tête de linotte, ma soeur !

Enfin j'arrête de raler, c'est vrai qu'elle démarre le boulot à cinq heures du mat à l'hôpital : si en plus de partir aux aurores, il faut penser aux poubelles ! »

 

Je grimpe les escaliers à l'intérieur du vieil immeuble, passe sans bruit devant la porte de l'éternel ronchon, devant celle de notre voisin immédiat qui nous a le premier jour (gentiment?) rebaptisées, ma soeur et moi, la colombe et la lionne; j'ouvre la porte et lance un tonitruant :

 

- Debout là dedans, j'ai une super nouvelle : je démarre mon stage la semaine prochaine : j'ai été sélectionnée, c'est génial. Ouh ouh y a quelqu'un !

 

Magali sort sa tête de rouqine tout ébouriffée de la couette : « un stage, non, j'entends bien ? tu veux dire LE stage, celui dont nous bassines les oreilles depuis 15 jours ? »

 

 - Oui, celui là, tu ne peux pas comprendre : c'est le JOB en or pour ces trois mois. Quand je pense à mes potes qui vont se morfondre à la FNAC à répondre à des questions idiotes sur des clefs USB, les best sellers et autres, et que moi, Audrey pour vous servir, j'ai réussi avec ma petite lettre de motivation à la noix à décrocher un entretien avec « the » big boss du musée. J'exulte, c'est le plus beau jour de ma vie !

 

- Plus beau que celui où tu es montée à poney pour la première fois pour tes 7 ans ? plus beau que ton concert du Grand Justin du mois dernier ? et plus beau que quoi encore ?

 

L'inconvénient de vivre avec sa soeur est que, justement, elle vous connait pas coeur et que le moindre enthousiasme passe à la moulinette de sa raison sarcastique; Bien souvent elle a raison : je m'enflamme facilement et à 20 ans à peine j'ai déjà eu 345 plus beaux jours de ma vie. Je ne répond pas, lui tire la langue et nous prépare un méga gouter, comme je les aime, thé et gâteaux variés.

 

- « Bon , déjà 16 H00, je me lève, dur le rythme de l'hôpital pour un premier boulot », lance Magali en rejetant la couette et se dirigeant en nuisette vers la salle de bain. Ma soeur, la raisonnable Magali, ne dort qu'avec des nuisettes Hello Kitty, parfois Pokemon ! Quand je pense au nombre de fois où, en grande soeur qu'elle est, elle me chambre et me dit de grandir un peu ! Mais j'ai toujours une réponse toute prête et je suis sûre que vous la connaissez : c'est celle de l'hôpital qui se moque de la charité.

 

Enfin grande soeur, il faut le dire vite : elle n'a que deux mois de plus que moi.

 

Là, je vous entends déjà dire que ce n'est pas possible : deux soeurs sont soit du même âge soit ont neuf mois d'écart, mais non, nous, on a deux mois d'écart. Je m'explique : Nos parents ont cherché pendant des années à avoir des enfants et quand les papiers pour mon adoption ont été faits, approuvés, tamponnés et signés par au moins une centaine de gens , ma maman adoptive est tombé enceinte comme cela, l'opération du Saint Esprit ? comme elle dit en regardant Jean, mon père, avec ses yeux rieurs. Je suis arrivée, par avion, (pas par cigogne, on s'en doute) dans les bras de mon papa, qui m'a alors apporté à ma maman , trop enceinte pour venir me chercher avec lui. Fin du début de ma rocambolesque existence !

 

Avec ma soeur, il est impossible de trouver plus dissemblable que nous deux , elle est réfléchie quand je suis fantasque, elle est ponctuelle quand ma vision de l'heure est très « fluctuante »; elle est classique jusque dans son habillement (les nuisettes sont le seul vêtement où elle se lache) quand je suis excentrique ; Magali est étudiante en dernière année d'école d'infirmière quand je me suis inscrite en école de puériculture une année, en horticulture la deuxième et aux Beaux Arts cette année. Mais là c'est sur je crois que j'ai trouvé ma voie : dessins, pinceaux, gouache et glaise m'ont définitivement conquise. Quand je veux la titiller je lui dis : « tu es le jour, je suis la nuit, tu es la lumière, je suis ton ombre ».

 

- Tu fais quoi aujourd'hui ? me demande t elle en enfournant un gâteau.

 

- Euh je voulais te demander ton aide ?

 

- Mon aide ? Toi la grande Audrey , tu as besoin de mon aide ?

 

- Oui, le big boss m'a dit que côté personnalité j'étais impec pour le stage mais que le look ça n'allait pas du tout, il faut que j'arrive lundi avec une tenue « professionnelle »

 

- « professionnelle » ? c'est sûr tu n'as pas cela dans tes placards : en route pour le shopping : je crois que je vais passer une excellente fin d'après midi !!

 

Sur ces quelques mots, nous partons bras dessus, bras dessous dévaliser les magasins.

Un dernier coup d'oeil dans la glace de l'entrée qui nous renvoie le spectacle habituel pour nous mais qui font sourire les gens quand nous disons que nous sommes soeurs.

Magali, rouquine, 1mètre 60, légèrement ronde, ultra féminine dans sa robe fleurie, et moi Audrey, l'africaine adoptée, peau d'ébène, tout en os sur 1 mètre 75, jean usé et baskets.

Notre seul point commun est notre chevelure frisée, indomptable, crinère de lionne. « Qui est la lionne ? qui est la colombe ? » comme j'ai répondu à notre voisin qui, depuis, longe les murs quand il me croise.

 

 

 

 

Ma participation à l'atelier Skriban de Gwenaelle 

 

La consigne

 

Voici une photo prise dans une rue à Edinburgh (Edimbourg, pour les Froggies…).

Je vous propose tout simplement, ce week-end de choisir votre porte (merci d’indiquer laquelle au début de votre texte…). Ensuite, racontez sous la forme qui vous plaira, qui vit derrière et comment… 

 

Les textes des autres participants sont ici  

Partager cet article

Repost 0
Published by L'écho des Ecuries - dans Atelier Skriban
commenter cet article

commentaires

Asphodèle 10/10/2011 09:02


Jolie histoire que je prends enfin le temps de lire vu que je suis fan de tes écrits : un autre style plein de tendresse réaliste mais qui te va bien aussi ! ;)


val 11/10/2011 06:14



Merci asphodèle. contente que ce texte fasse ressortir la tendresse  



R.shakti 03/10/2011 20:50


et moi, j'adore les africaines !! ... pour toute leur grâce et leur humour et tout ce qui tourne autour ... !
ton histoire des 2 soeurs est super sympa, dynamique, envolée et juste ce qu'il faut de réalité ...
R.shakti


val L'écho des Ecuries 05/10/2011 08:35



Bonjour Shakti


Cette petit histoire en cours ne devrait pas restée très longtemps ancrée dans la réalité . A suivre .........


Merci pour ton passage et à bientôt



Aymeline 25/09/2011 19:27


voilà deux soeurs très sympathiques :)


VAL 28/09/2011 09:55



oui, je n'ai pas de soeur et parfois je le regrette.....



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives