Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 12:57

Ma participation au défi d'Olivia 

 

plumedesmotsunehistoire3

Le début de l'histoire est ici  

 

Isabelle, la ponette, secoue son reste de crinière en lançant un hennissement tonitruant. Trop facile, elle a déjà entendu la petite Rosalie la dire cette blague,

- C 'est un timbre, répond elle à Zire, la Sirène qui acquiesce.

- C'est la bonne réponse, bravo Isabelle

- La deuxième question maintenant, à laquelle tu dois répondre si tu veux partir faire le tour  du monde. « Je ne fais pas de bruit quand je me réveille mais je réveille tout le monde.
Qui suis-je ?  »

Là non plus Isabelle n'a pas d'hésitation

-« C'est le soleil » répond elle. « Eté comme hiver, il rythme mes journées. Il est le contrepoint de la nuit, me chatouille quand il se réveille, me réchauffe et ne fait jamais de bruit »

-« Oui c'est bien trouvé », répond Zire la sirène. « Tu es très forte aux devinettes, Isabelle
La dernière ne devrait pas de poser de problème »:

- Pourquoi les éléphants sont il gris?

Et là, Isabelle n'a pas la réponse.

D'abord dans son isolement, relatif certes, mais isolement tout de même de la ferme, elle n'a jamais vu d'éléphant en vrai.

Elle en fait part à Zire et lui dit que justement c'est pour cela qu'elle veut partir découvrir le monde, mais Zire ne se laisse pas attendrir.

- Ce n'est pas grave si tu n'as pas la réponse aujourd'hui. Reviens le jour où tu connaîtras la réponse et à ce moment là je te dirai comment partir à la découverte du Monde.

 

A ce moment, le village   semble se réveiller et Zire s'éclipse :  Elle plonge dans l'eau et quelques secondes après, celle ci est redevenue calme sans un frémissement . Zire a disparu. Isabelle l'imagine  remontant la rivière qui lézarde dans la campagne.

La ponette repart en trottinant vers la ferme. Ha si seulement elle pouvait parler à la petite Rosalie et lui poser la devinette, la petite saurait sûrement répondre , elle a toujours de très bons bulletins à l'école !! Mais Isabelle ne peut pas parler, son langage est compréhensible des sirènes mais pas des petites filles.

En arrivant à la ferme, Isabelle est finalement contente de retrouver Rosalie, son grand frère, son petit frère et les parents qui sont en train de prendre le petit déjeuner.

- Non Timéo tu n'auras pas de sorbet aux poires au petit dèj : choisis autre chose

 

Isabelle  passe la tête à la fenêtre, et tend celle ci au maximum pour attraper le pain posé sur la table qui exerce sur elle une attirance irrésistible

- « Rosalie, Mathéo, Timéo vous avez encore laissé la porte de l'écurie d'Isabelle ouverte ».

s'écrie la maman.

Mathéo, le plus grand nie tout en bloc en se passant la main sur le visage : il a 13 ans maintenant, et en son for intérieur, se dit qu'il aimerait bien avoir une peu plus de système pilaire (ou dit on système pileux ? il ne sait pas trop)

Timéo, 5 ans est descendu de sa chambre déguisé avec la pèlerine de sa soeur, la cravate de son papa et les chaussures à talon de sa mère, son éternel livre sous le bras : c'est pas moi !

- C'est pas moi non plus, surenchérit Rosalie

- Allez les mioches, dites le si c'est vous affirme le grand frère

- Non c'est pas moi

- C'est pas moi non plus

 

Le papa intervient en tirant Isabelle par le licol : « Je l'ai vu faire cette coquine, elle ouvre le loquet de la porte avec son nez :  tentative de vol de pain sur la table, votre compte est bon mademoiselle : et ne comptez pas sur la convention des droits des poneys car si on ajoute le vol de pain à la récidive d'ouverture de porte de box, vous méritez d'être consignée sans autre forme de procès ».

 

Et là l'improbable se produit : En jetant un dernier coup d'oeil aux trois enfants qui la regardent partir, tout attristés, Isabelle voit la couverture du livre de Timéo. Elle  n'en croit pas ces yeux ébahis : il y a un éléphant dessus. Timéo doit être un grand expert en éléphant : il y a peut être la réponse à la devinette dans ce livre : pourquoi les éléphants sont gris?

 

Ni une ni deux, Isabelle décide donc de s'évader  dès que possible pour que Timéo lui lise le livre : seul un enfant de 5 ans peu comprendre une ponette en perdition comme elle

Un peu plus tard, Isabelle est parvenue à ces fins et est sortie de la prairie : elle se glisse tout doucement derrière Timéo et lui pose le nez sur l'épaule;

Isabelle, tu m'as donné la frousse de ma vie, sursaute t il

Malgré cela le petit garçon accepte de lui lire l'histoire : c'est l'histoire d'un éléphant très très bête que l'auteur du livre appelle Mon chat et il lui arrive plein d'aventures : il se bat avec un serpent mais le serpent n'est qu'un tuyau d'arrosage , il casse tout dans la maison....

Rosalie ne veut pas être en reste et arrive pour la fin de l'histoire : elle arrive avec un accoutrement surréaliste : jupe avec des fruits rouges, tee shirt fleuri, chaussettes à rayures. En tout cas cette arrivée a donné la réponse à Isabelle : « pourquoi les éléphants sont gris ? » Pour qu'on ne les confonde pas avec les fraises de bois, merci à la jupe de Rosalie.

 

 

 

Les mots imposés pour l’édition 36 de Des mots, une histoire sont :

récidive – tonitruant – isolement – convention – fraise des bois – pilaire – été – pélerine – lézarde – attirance – bulletin – sorbet aux poires – frémissement – perdition – frousse – contrepoint

Les textes des autres participants sont ici  

Partager cet article

Repost 0
Published by Valentyne - dans Histoires d'Isabelle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives