Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 05:28

plumedesmotsunehistoire3Le début de l’histoire est dans la rubrique Isabelle  à droite

 

 

La garde rapprochée de Féroce Davocat est composée d’iguanes, Endormis, ils sont beaucoup moins impressionnants que sur les livres d’images qu’Isabelle a déjà vu !  Mais tout de même !

 

- Très efficace, cette poudre magique, s’exclame O Gaby  : une sorte d’arme de destruction massive : Heureusement ils sont juste endormis, on les voit bien ronfler!

  

- Vous croyez que Féroce Davocat est un iguane ?  demande Isabelle au reste de l’équipe Gloriole :  O Gaby et O Balai, les deux chats,  et  Gambit le grillon,

  

- Nul ne le sait, répond Gambit, Féroce n’a pas l’habitude de laisser de témoin derrière lui

 

- Où sommes nous ? comment s’appelle cette île ? veut savoir O Balai, le petit chat à la curiosité insatiable.

 

- l’îlot Chancel : le royaume des iguanes, lui répond Gambit  mais chut ! approchons nous de son repaire. Il nous reste quelques heures avant l’aurore : il ne faut pas traîner. Heureusement, cette nuit, quelques nuages cachent la clarté de la lune : les conditions pour une libération rapide de Tigoua sont réunies

 

- Vite Isabelle, passe moi la carte que nous a donnée la fée tout à l’heure : d’un côté nous avons la carte entière de la Martinique et de l’autre nous avons les plus grandes villes et aussi l’Ïlot Chancel : voilà d’après la carte il faut suivre cet itinéraire : aller à gauche puis longer ce muret, le potager planté d’ignames, Voici la maison ! Attention c’est en travaux, ne tombez pas dans ce trou là sur le côté ! Les planches faisant l’obturation de ce trou ne me semblent pas très solides.

 

Les amis se glissent alors le long de la maison, et rentrent par une porte dérobée, les iguanes de Féroce sont tous endormis. Les quatre amis passent sur la pointe des pieds en retenant un frisson lorsqu’ils sont obligés de les frôler pour entrer dans la maison : les deux gardiens-iguanes bouchent le passage. Les deux chats et le grillon n’ont aucun mal à se déplacer sans bruit, cependant, malgré tous ses efforts, Isabelle fait un peu de musique avec ses fers : clap, clap clap

 

-          A mon avis, si Tigoua  est ici, il est détenu en haut de cette tour affirme Gambit : allons y en douceur !

 

Arrivés en haut de l’escalier en colimaçon, les intrus se retrouvent face à une porte fermée avec deux verrous.

 

-          Pour être aussi bien fermée, cette porte doit déboucher soit sur le cachot des prisonniers, soit sur l’endroit où Féroce range sa fortune. Heureusement, j’ai ma panoplie d’agent secret, se félicite Gambit le grillon et  il sort une espèce de mallette remplis d’outils tous plus étranges les uns que les autres

 

-          Vu la hauteur  de la porte, j’imagine sans peine la taille de la pièce derrière celle-ci. Il doit avoir beaucoup d’ennemis, ce Féroce, si derrière se trouve le cachot. Et si c’est la pièce où il garde son trésor, je n’ose pas imaginer le nombre de tirelires et de coffres qu’il doit avoir !

 

-           C’est quoi ça ? fait O Balai, intrigué.

 

-          Un marteau dévisseur, un insecticide,  un interrupteur cyclique, une machine à remonter le temps ................ et voilà ce que je cherchais : un passe partout 

 

Grâce à cet outil original, Ils arrivent à ouvrir la porte fermée  à triple tour :

Doucement ils rentrent dans cette pièce et sont éblouis devant le spectacle sous leur yeux : des étagères à perte de vue et sur chaque étagère, des petits nids adorables avec dans chacun un œuf, certains gros, d’autres petits. On en voit même un dont la coquille se fendille.

 

-          Nous sommes dans la nursery des iguanes ! Pas dans le cachot où Féroce retient ses prisonniers, s’exclame Gambit. Nous avons mal lu la carte : Si nous sommes dans  la salle des œufs alors sortons par ici, la chambre nuptiale est à côté sur la gauche : En théorie, et d’après la carte, ici on doit avoir les cuisines et encore derrière le cachot   Vite sortons, si des iguanes nous trouvent ici, ils pourraient nous attaquer pour défendre leurs œufs et leurs ……

  

Gambit n’a cependant pas le temps de finir sa phrase que l’œuf qui était en train de se fendiller  se casse totalement dans le sens de la longueur et qu’un petit iguane en sort, et accourt, enchanté, vers eux : il gazouille en riant.  

Les amis sont sous le charme d’avoir assisté en direct à la naissance de ce petit iguane et sont comme paralysés

 

-          « Papa, maman » dit il de sa petit voix canaille d’iguane en regardant Isabelle et O Gaby effarés

 

-          Mais nous ne sommes pas tes parents ! font Isabelle et O Gaby en détalant, l’iguane sur leurs talons répétant en boucle : papa , maman, papa , maman !

    

Isabelle, au petit trot dans l’escalier,  fait un bruit d’hippopotame regagnant sa tanière. 

 

Soudain  des soldats iguanes, qui devaient se trouver à l’intérieur de la maison au moment de la projection de poudre de Hiemal, font irruption dans la pièce. Les iguanes ont vite fait de les encercler et de les ligoter.

 

-          Zut et rezut, s’agite O Gaby, ligoté avec une liane, long ruban qui se serre autour de lui au fur et à mesure où il se débat. Nous sommes fais comme des rats pour avoir voulu libérer un agouti : quelle ironie du sort !

 

-          Les amis se regarde penauds, ligotés chacun à un angle de la pièce où les ont conduits les iguanes.

 

-          Combien de temps allons nous rester ici ?  s’impatiente O Balai au bout d’un moment. J’ai faim, moi, et puis je veux ma maman.  Isabelle, tu n’aurais pas un petit en-cas dans ta sacoche : n’importe quoi un peu d’avoine, des granulés, une tartelette au chocolat ! s’imagine t il se léchant déjà les babines.

 

La porte s’ouvre alors et fait apparaître un énorme iguane albinos, tout blanc et avec les yeux rouges

 

-          Féroce !! , s’exclame Isabelle en claquant des dents de peur, ne souhaitant plus qu’une chose, devenir invisible.

 

-          Non, je suis Ysatis, la maman de ce petit coquin, et derrière elle apparaît le bébé iguane qui appelait Isabelle et Ogaby , maman et papa  tout à l’heure

 

 

Les mots collectées par Olivia

 carte – cyclique – panoplie – oeuf – destruction – frissons – obturation – naissance – tartelette – nuage – fortune – orsec (facultatif) – nuptial – ruban – musique – travaux – témoin – canaille – tirelire – aurore – ysatis – iguane

 

Les textes des autres participants sont ici 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'écho des Ecuries - dans Histoires d'Isabelle
commenter cet article

commentaires

32 octobre 25/09/2011 14:13


quel talent de conteuse... les mots inaperçus...


val - L'écho des Ecuries 28/09/2011 09:54



merci pour le compliment ;-)



Jean-Charles 24/09/2011 08:59


Quelle imagination ! Je salue ton talent de conteuse.


VAL L'écho des Ecuries 25/09/2011 07:25



merci Jean Charles d'^tre passé par ici


a bientôt



claudialucia 23/09/2011 23:44


Félicitations pour ce blog tout neuf!
Une trouvaille cette nurserie d'iguanes. Je me demandais comment tu allais faire pour placer l'isatis!! Et bien bravo, tu as réussi!


val 24/09/2011 07:29



Effectivement dès fois je sèche sur un mot . C'était le cas là , et en général, cela devient un nom de personnage 


J'ai bien aimé ton renard polaire



Aymeline 23/09/2011 22:59


Quelle histoire, il me tarde de savoir comment les personnages vont se sortir de ce mauvais pas ;)


val 24/09/2011 07:27



Je ne sais pas trop cela dépendra des mots



ceriat 23/09/2011 16:30


C'est un très joli texte. :-)


val 24/09/2011 07:20



Merci Ceriat : j'ai découvert to blog via des mots une histoire, je n'ai pas encore tout parcouru mais je reviendrais lire les histoires



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives