Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 03:43

Sur une idée de Leiloona et une photo de kot   

 

JAMBES.jpg 

 

J’avais rendez vous avec Béatrice à 19H00 après le boulot. J’y étais allé en traînant les pieds, j’avais tout fait pour éviter ce rendez vous, ce piège.

Mais la très jolie frimousse m’avait enjôlé, cajolé,  menacé jusqu’à ce que je capitule, et je me retrouvais sur le trottoir bêtement à l’attendre.

Un quart d heure après l’heure dite, elle arriva, sautillant telle une petite mésange. J’observais ses jambes légères et souples sur une petite jupe noire recouverte d’une tunique noire également. « Cette tenue cache merveilleusement bien ton  embonpoint naissant » l’aie je taquiné.

Elle m’a donné un grand coup avec son sac de shopping justifiant son quart d’heure de retard !

Ah, ses jambes, sur lesquelles j’avais craqué, il y a maintenant deux ans : des petits escarpins de danseuse, des chaussures de marche, des bottines, des talons : tout la mettait en valeur. Face à de telles guibolles, le commun des mortels n’avait aucune chance de résister.

Un sourire, un bisou rapide et nous étions rentrés, elle ravie que je ne lui aie pas posé de lapin et moi un peu réticent, mais bon quand faut y aller…

La secrétaire était professionnelle mais souriante, elle nous fit rentrer sans passer par la salle d’attente, l’ homme en blanc, professionnel lui aussi, nous fit nous installer, pas bavard, « bonjour ça va bien depuis la dernière fois, installez vous Mme Duchemin ? »

Comment en étais je arrivé là, à 45 ans passés ? Ma mère se le demandait encore mais elle aussi était plus gaie ces temps ci et m’appelait toutes les semaines.

Il faut dire que je lui avais causé des soucis à ma chère maman : son fils unique,  45 ans, journaliste dans un magazine qui traitait des meilleures sorties Hard Rock, des meilleurs groupes … bref sans jeu de mot du Heavy !! Mais bon pour les beaux yeux (et belles jambes) de Béatrice, j’avais remisé ACDC Gun’s and Roses, Metallica, j’écoutais de plus en plus Higelin et Bashung.  

Et c’est là que ma vie a basculé.

Là devant l’écran, j’ai eu un choc, les images de cette sarabande, je m’y attendais, j’en avais vu plein à la télé, mais ce qui m’a mis par terre cela a été le « boum, boum », une musique forte et régulière.

Les ombres en noir et blanc se sont mises à danser sur l’écran : Cabrioles, Boum- boum, coup de pied, Boum- boum, pouce dans la bouche Boum- boum, une pirouette, Boum Boum. La sirène, qui nageait sur l’écran, faisait un bruit pas possible. Un boucan d’enfer !

Les ultra sons rythmaient sa chorégraphie en 3D, l’amplificateur mêlait des boum, boum des bruits de tuyauteries, la respiration de Béatrice.

Blouse Blanche, imperturbable, marmonnait comme pour lui seul : « un, deux, trois, quatre, cinq, cinq doigts à la main gauche : pousse toi un peu, mon trésor, que je regarde la droite. »

Béatrice me regardait, regardait l’écran, regardait le médecin.

« Le futur petit rat de l’opéra bat des jambes en mesure, mais du coup pas moyen de voir s’il s’agit d’une souris ou d’un souriceau : il va falloir attendre la prochaine échographie  » nous a averti Blouse Blanche au bout d’un moment d’attention soutenue.
 « C’est pas grave » a souri Béatrice : « on l’appelle Einstein, c’est mixte ».

 

Cette danse fut une révélation, c’est là que je me suis senti devenir père pour la première fois, le jour où j’ai vu Mon Einstein pour la première fois à la télé.  

Finalement entre échographie et chorégraphie, il n’y a pas beaucoup d’écart.

 

Les autres participants sont  ici  

 

 

 

  une photo qqes mots

 

 

La consigne des Impromptus littéraires de la semaine

Et si nous dansions maintenant? Mais attention, pas n'importe quelle danse! Vous devrez nous transmettre toute la magie d'une danse qui a fait basculer une vie, la vôtre, celle de votre grand-mère, celle d'un personnage inventé. Jitterbug endiablé, slow langoureux, valse nostalgique, tango passionné, peu importe; nous voulons saisir pourquoi, après cet instant précis, plus rien n'a été pareil.

  

 

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Charles 23/05/2012 07:31

Eh bien une belle surprise ! Je me demandais où tu voulais en venir.

L'écho des Ecuries 25/05/2012 14:00



sympa si tu as été surpris , c'était le but :-)



Mind The Gap 22/05/2012 17:15

Que dire au risque de me répéter, c'est original, tu nous mènes en bateau, c'est frais et touchant jusqu'à la fin.
Echographie et chorégraphie...fallait y penser.

L'écho des Ecuries 25/05/2012 13:59



Tu as la permission de te répéter ;-)



Mathylde 21/05/2012 21:35

Un texte émouvant ! :)

L'écho des Ecuries 22/05/2012 12:30



Merci Mathylde ;-)


la gynéco m'a dit lors de la première visite (et de l'écho) Tiens je vois un "petit sac" : 15 jours de "vie" et déjà un coeur qui bat ;-)



Soène 21/05/2012 19:57

Comme c'est mignon, Valentyne. Les hommes sont toujours plus impressionnés... Va savoir pourquoi ?
Ton texte nous entraîne dans nos souvenirs de mères et de parents... il y a déjà pas mal de temps en ce qui me concerne !
C'est drôle nos façons d'interprêter la même photo, cette photo incitait notre imagination à rêver...
Gros bisous Valentyne et bonne semaine

L'écho des Ecuries 22/05/2012 12:28



Quand j'ai vu la photo je me suis dis "tiens c'est forcément un homme qui l'a pris" d'où l'idée de se mettre à sa place


Bonne semaine Soène



Leiloona 21/05/2012 06:45

Ohhh mon coeur de maman est tout attendri après ce message !
J'adore car tu as su mêler les différents thèmes avec brio : ils forment un très joli "tout".

J'ai beaucoup aimé ! Merci ! Et effectivement entre les deux mots, peu de différences. La vie est un ballet !

L'écho des Ecuries 22/05/2012 12:24



Merci Leiloona : tiens je vais aller voir la photo de la semaine ;-)



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives