Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 03:00

Je suis demoiselle d’honneur au mariage de ma cousine, Hédième. C’est un nom rare Hédième, c’est son papa qui l’a trouvé (1). Au départ, personne n’y croyais à leur histoire, même pas moi..

 

Moi je m’appelle Arielle et je m’y connais en histoire d’amour impossible, j’ai eu le cœur brisé puis les jambes coupées mais maintenant ça va mieux. Avec mon prince, on file le parfait amour. Nous nous sommes donc rendus ensemble au mariage de ma cousine Hédième et de son amoureux Jean, plus connu sous le nom de Jeannot.

 

La cérémonie aurait pu se dérouler à Villeneuve la Garenne, dans la commune du marié, mais la nombreuse famille de la mariée (dont je fais partie) ne pouvait pas s’y rendre. Alors la cérémonie se déroule ici à Bordeaux.

 

Au début, je n’étais pas trop pour ce mariage : trop de différences entre les mariés

On a beau dire que les différences d’âge et de milieux sociaux ne sont pas un frein à l’amour, il y a des limites quand même.

Mon père a même dit que c’était un mariage contre nature et qu’ils allaient être bizarres les petiots issus de cette union mais cela fait des années que plus personne ne l’écoute mon père ! Enfin surtout depuis mon départ avec le Prince !

 « Enfin il y a des siècles que l’on ne se marie plus pour faire des enfants » a répondu ma cousine Julienne. Il faut que je vous dise que l’on est très nombreux dans la famille.

 

Moi, quand j’ai vu le marié à côté de ma cousine, tous mes doutes se sont envolés : on voyait bien qu’il avait l’air amoureux avec ses yeux de merlan frit, il la dévorait des yeux, ma cousine.

 

« Il ne faut pas se fier à la réputation volage du fiancé », aie je dis tout haut

 

« Tout à fait » a surenchéri mon tonton, à côté de moi.

 

- Et tu sais comment ils se sont rencontrés ? Chuchote ma cousine Brigitte Bardot (là j’ouvre une parenthèse car ma cousine c’est pas celle à laquelle vous pensez c’est une homonyme)

 

- Oui, ils m’ont raconté leur rencontre : c’est très romantique :  Hédième est rentrée dans un bar et elle a été à moitié assommée. Jeannot l’a trouvé échouée sur une plage à l’agonie : il l’a emmenée et soignée chez lui

 

- Il est bien ce Jeannot quand même ! surenchérit Colin mon cousin.

 

- Oui il est génial ! Parfois il a un peu la moutarde qui lui monte au nez mais il est tellement doux, le reste du temps.

 

- Mais Chut ! les voilà qui arrivent et qui remontent la grande allée.

 

Tout le monde est installé, la famille très nombreuse de la mariée et la non moins nombreuse famille du Jeannot les admirent en silence.

 

- Mais c’est quoi cette musique de fous » demande la tante Lotte ?

 

- C’est Juliette Greco : la chanson préférée des mariés : « un petit poisson, un petit oiseau s’aimaient d’amour tendre, mais comment s’y prendre quand on est dans l’eau » chantonne mon tonton.

 

- Chut taisez vous ! le Saint Pierre va parler !

 

« Nous voici réunis ici en ce lieu pour célébrer  le mariage de La Carpe Hédième et de Jeannot Lapin. Silence dans les bancs, sinon je fais évacuer l’océan. »

 

 

(1)   Comme chacun sait le papa de la carpe Hédième est Claude Ponti

 

 

La consigne des Impromptus

 

Vous nous avez étonnés avec les facéties de votre stylo, saurez-vous le dompter pour nous raconter ce souvenir épique :

Au mariage de ma cousine (de mon cousin) ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'écho des Ecuries - dans Impromptus
commenter cet article

commentaires

Solange 28/02/2012 07:32

Toujours aussi bien, j'adore le style !!
Miss So

L'écho des Ecuries 28/02/2012 14:54



J'ai été aidée par la carpe qui est loin d'être muette ;-)



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives