Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 08:11
MAISON-OU.jpgL'histoire en quelques mots : Le narrateur reçoit un jour un coup de fil de Sayaka, son ancienne petite amie du lycée. Intrigué par son ton pressant, il accepte son rendez vous. Elle lui  demande de l'accompagner dans une maison dont le père (décédé) de la jeune fille avait la clef. Après quelques réticences, il accepte de l'accompagner. Les deux jeunes gens arrivent à cette maison abandonnée et mènent l'enquête sur ce qui s'est passé il y a 25 ans dans cette maison. Ils trouvent un journal, des indices dans la maison et à force de déductions en apprennent très long sur l'enfance de Sayaka....
.
Mes impressions : J'ai bien aimé dans cette enqête surtout le personnage du narrateur, qui est très sensible. Il aide Sayaka à comprendre ce qui s'est passé. Il a souvent une longueur d'avance sur elle et essaie de la protéger sans arrière pensée (il sait qu'elle est mariée et qu'il y a peu de chances pour qu'ils renouent tous les deux)
En apprenant le secret de l'enfance de Sayaka, il fait régulièrement le parallèle avec sa propre enfance, qui si elle ne fut pas très heureuse, diffère grandement de celle de Sayaka. Le personnage de Sayaka est plus dur. On comprend bien sa quête de mieux comprendre le passé pour pouvoir enfin vivre le présent. J'ai eu un peu de mal à me mettre cependant à sa place.
Ce livre traite aussi en filigrane du difficile sujet des enfants maltraités et de ce qui pousse un enfant maltraité à reproduire le même schéma plus tard avec ses propres enfants. (Sayaka maltraite sa fille de trois ans, Miharu).
.
Un petit extrait de dialogue entre le narrateur et son amie où on comprend pourquoi elle a fait appel à lui (et non pas à son mari). Le narrateur, journaliste a écrit un article sur les causes de maltraitance des enfants :
- Dans cet article, il y a l’histoire de cette mère qui en pleine nuit a failli étrangler son bébé qui n’arrêtait pas de pleurer. J’ai sursauté en lisant cela. Je me suis vue à sa place. 
- Tu as déjà ressenti ça ? 
- Plusieurs fois. Miharu aussi pleurait beaucoup la nuit. Un soir par exemple, quand j’ai senti qu’elle n’allait pas tarder à pleurer, tu sais ce que j’ai fait ? J’ai pris une serviette qui était à portée de main pour l’enfoncer dans sa bouche. C’est bien la preuve que je suis folle, dit elle dans un rictus, au bord des larmes. C’est typique la maltraitance. En tout cas c’est ce qui est écrit.
- On ne peut pas se prononcer sur un seul fait, avançai-je avec prudence. 
Les maltraitance se divisaient en quatre grands groupes : la maltraitance physique, la négligence ou le refus de protéger, la maltraitance naturelle et la maltraitance psychologique. La violence, par exemple, ou tout ce qui pouvait blesse, c’étaient de la malveillance physique et, d’après ce que Sayaka venait de dire, son acte en faisait partie.
.
En conclusion, il s'agit d'une enquête (bien ficelée) sur des faits remontant à un quart de siècle, enquête qui aidera les deux principaux personnages à repartir d'une autre façon dans leur vie.   
Ma première participation au challenge d'Adalana logo-c3a9crivains-japonais_1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Valentyne - dans Challenge
commenter cet article

commentaires

Melliane 28/01/2013 18:37

J'avoue que je ne connaissais pas le livre avant aujourd'hui, mais à force de voir les jolis avis il va vraiment falloir que je m'y mette!

Valentyne 29/01/2013 21:29



une enquête un peu inhabituelle et intéressante ;-) 


Bonne soirée Melliane



Mind The Gap 23/01/2013 14:54

C'est impressionnant tout ce que tu lis. Le sujet ne me tente pas, dur la maltraitance même si ce n'est pas le sujet principal.

Valentyne 24/01/2013 12:35



Merci MTG . le sujet de la maltraitance est assez présente dans ce livre.....


Je lis plus depuis que je n'aie plus la télé ;-) (mai 2012)



laure 23/01/2013 10:38

"prix"

Valentyne 24/01/2013 12:32



j'avais rectifié (ce n'est pas grave ;-)



laure 23/01/2013 10:38

On a tous bien aimé ce roman ;) tu sais que tu peux l'ajouter à mon challenge ;) il a reçu le pris international du polar :D bises bonne journée :)

Valentyne 24/01/2013 12:32



oui tu as raison ;-) je vais rajouter le logo de ton challenge (ce Week end ....)


Bise Laure ;-)



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives