Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 20:42

- "Le sable rouge est comme une mer sans limite", mouais, bof
- Tu as l'air déçu?
- Un peu, c'est toujours comme cela : les agences de voyages ont des slogans accrocheurs mais une fois sur place, on est un peu déçu : "Le sable rouge est comme une mer sans limite" , je m'attendais à plus grand ou bien plus rouge, enfin à "plus" quoi
- Comment peux tu être déçu par ce paysage grandiose.? Les rochers rouges, le sable rouge, tous ces dégradés de rouge, ce vermillon et ce carmin : cela en met plein la vue quand même !
- Euh je crois que c'est parce que l'an dernier je suis allé en Australie et celle d'avant dans le Colorado : y'a le même sable.
- Oui mais l'ambiance, sur notre vaisseau de croisière, le Rimbaud Mirror, tu en fais quoi ? C’est magique quand même, ces couchers de soleil !
- Oui, oui c'est sympa sur ce vaisseau, le capitaine Eluard surtout : il sait mettre de l'ambiance le soir : ces spectacles sont très originaux ; mais là, cette excursion "Le sable rouge est comme une mer sans limite", je sais pas, j'adhère pas.
- Tu deviens difficile, lâches un peu prise. A tout vouloir comparer, tout anticiper tu ne profites pas de l'instant présent : Tu penses toujours que l’herbe est plus verte ailleurs.
- Pas du tout, j’ai adoré le spectacle « l’herbe rouge » du Grand Boris : tu vois je suis très ouvert d’esprit.
- Et Hier ! L'excursion "l'étoile a pleuré rose" du Grand Arthur était grandiose : quel feu d'artifice!
- Oui, oui, tu as raison, c’était pas mal : Ca y est, j'ai trouvé pourquoi j'étais un peu déçu !
- Ah oui pourquoi ?
- Ben y'a pas la mer : D'après le titre "Le sable rouge est comme une mer sans limite", je m'attendais à voir la mer.
- Ah je vois, mais figure toi que c'est une métaphore le nom de cette excursion, une sorte d'image : y'a pas encore la mer sur Mars !
- C'est bien joli les métaphores, mais c'est pas pratique ces scaphandres pour se balader, en plus l'air est pas respirable ici, rentrons au vaisseau !
- C'est quoi le spectacle ce soir ?
- « La terre est bleue comme une orange » du Grand Paul.
- Encore une métaphore : je crains le pire.

 

 

Ma participation de la semaine du 29 Septembre aux Impromptus Littéraires

 

La consigne :

Sur la base du premier vers d'un poème de Leconte de Lisle (Les Eléphants) partez au gré de votre imagination vers des univers fantastiques, oniriques ou au contraire durement réalistes.

 

La seule contrainte est de commencer impérativement votre texte par l'incipit :
le sable rouge est comme une mer sans limite

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'écho des Ecuries - dans Impromptus
commenter cet article

commentaires

32 octobre 22/09/2011 07:59


Vian aussi
mais Eluard aussi

mais le plus plus Rimbaud

bonne journée


val 24/09/2011 07:31



Rimbaud j'ai parfois un peu de mal (overdose pendant mes jeunes années) : tien j'ai ecris une nouvelle sur Rimbaud : il faudrait que je la mette sur le blog


Bonne journée



32 octobre 21/09/2011 23:55


lire entre le ligne
deviner le nom complet des auteurs mentionnés
très agréable
avec en prime une fin surprenante


val L'écho des Ecuries 22/09/2011 06:36



Merci 32 octobre. Mon préféré de ceux est est Vian. Et toi?



Aymeline 21/09/2011 23:08


Je ne m'attendais pas à cette fin, bravo :)


val 22/09/2011 06:37



Je suis contente si ce petit texte t'a plu



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives