Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 03:47

machine-brouillons-1 

 

Zoé s’engagea dans le métro lyonnais pour son rendez vous. Sur son petit papier était écrit l’adresse de la personne que Valentyne, sa redoutable chef, l’avait chargée de questionner et de passer sur le grill.
Pas facile d’être pigiste en ce début d’année 2012 : le boulot était mal payé, il lui avait fallu prendre le TGV au petit matin,  mais au moins elle mettait le pied dans le milieu de la presse.  « Et cela mettra des lardons dans ma marmite à défaut de beurre dans les épinards » se dit Zoé en grimaçant face à la lamentable image des épinards, qui venait de passer devant ses yeux.

 

Ligne D du métro, Zoé descendit à la situation « Gorge du loup », prit la première sortie et s’engagea dans une petite ruelle. A peine cinq heures du soir et il faisait presque nuit. Les lumières de la ville étaient allumées depuis peu et la rassurait un peu dans cette ville lointaine et inconnue. Il faut dire que l’acteur qu’elle devait rencontrer l’impressionnait, elle allait se sentir minuscule devant tant de talent : cette prestance sur le grand écran, ce charisme délirant et incontrôlé, tout à tour burlesque et pathétique : bref un immense génie, borderline comme tous les génies mais si attachant !! 

Elle frappa trois petits coups comme indiqué dans le mail qu’elle avait reçu : ce grand acteur vivait ici incognito : il fallait montrer patte blanche pour pouvoir le rencontrer : il vivait reclus depuis quelques années.

 

L’assistante de son hôte la fit entrer rapidement, jetant un coup d’œil rapide et inquiet pour vérifier qu’elle était bien seule et pas accompagnée d’une armée de paparazzi, brandissant leurs appareils et leurs flashs comme autant de lucioles surexcitées.

En voyant la tenue de la jeune femme, Zoé lutta contre le fou rire qu’elle sentait arriver. « Surtout rester calme et ne pas rire », se dit elle en se mordant la langue : l’assistante avait une tenue pour le moins loufoque. « Plus personne ne s’habille ainsi depuis la disparition des lupanars au moins » se dit elle. En effet, la petite « robe-maillot de bain » rouge ultra courte de l’assistante rouquine du Génialissime Séducteur selon les uns, ennemi public numéro 1 selon les autres, était pour le moins très suggestive et cachait peu des rondeurs de la jeune femme, « en voilà une qui n’est pas molle de la cuisse » songea Zoé. Mais ce qui faisait surtout rire (intérieurement)  Zoé était la fourrure de lapin qui ornait ce minuscule vêtement !   

 

Son hôte l’attendait dans le salon éclairé de faibles lanternes, le laissant dans la pénombre. Caché derrière de grandes lunettes de soleil, il se leva pour accueillir Zoé, lui fit son plus beau sourire carnassier (celui  qui lui avait fait sa réputation mondiale) et lui proposa un cocktail.

Après avoir pris sa commande le barman rondouillard et au regard porcin  partit en se dandinant.

Un coup d’œil rapide dans le salon permis à Zoé d’entrevoir les affiches de ses derniers films, bien encadrés : son déguisement de bagnard  la fit sourire. Elle se dit que son hôte avait certainement du inspirer Georges Clooney dans son film O Brother !

 

 clooney-bagnard.jpg

De l’autre côté du salon, des rideaux mauves de mauvais goût, entre musée et mausolée pendouillaient et ne donnait pas une image très moderne de son interlocuteur. En même temps ce grand bonhomme n’était plus tout jeune, malgré la forme olympique qu’il affichait. Pas un poil de graisse : il était aussi svelte que les figurines miniatures de ses débuts, posées sur différentes petites consoles, avec son éternel smoking et nœud papillon.

 

Zoé s’installa confortablement, faisant semblant de ne pas avoir vu le regard libidineux du comédien ; elle sortit son calepin et posa sa première question :

- Pourquoi ne sortez vous plus cher L…  ?

- Pas de nom s’il vous plaît lui, dit alors le personnage dans la pénombre : nous sommes peut-être observés par mes ennemis !

- Vos ennemis ? ne put s’empêcher de dire Zoé.

- Oui je suis entouré d’ennemis, murmura il, se rapprochant ostensiblement de Zoé et lui posant une main lubrique sur le genou. Vous savez que vous êtes mignonne avec ce manteau à capuche rouge, le rouge vous va à ravir !

 

Zoé remit la main du loustic  sur son propriétaire et s’éloigna doucement mais fermement.

- Quand sortez vous votre prochain film ? reprit elle imperturbable.

 

- La semaine prochaine, la sortie est prévue pour la prochaine pleine lune !

 

Le barman arriva alors avec les deux verres et des toasts à la marmelade, les posa discrètement sur la table basse et repartit illico.

 

- Et le  titre de ce film ?

 

- Liberté pour les loubards ! Cela faisait longtemps que j’avais cette idée dans mes cartons. 

 

- Racontez moi cette histoire en quelques mots.

 

- Eh bien ce film est un hommage au Moulin Rouge : Il s’agit de la biographie de mon grand père, qui fut musicien dans ce célèbre lieu de la capitale, et  qui y fut célèbre. J’incarne mon grand père et sa martingale pour des spectacles réussis : quelques lutins, des jolies filles, de l’action, de la musique. Sans vouloir dévoiler la fin, il y a de grands moments : un mariage, quelques larmes bien sûr,  préparez vous à sortir vos mouchoirs, chers amis !

 

- Merveilleux, et les acteurs ?

 

- Je suis un peu volage en amour, lui dit son interlocuteur avec les yeux exorbités,  mais très très fidèle en amitié, et j’ai donc choisi mes compères de film de toujours : Squirrel, Elmer, Bunny.

 

- Et selon vous d’où vient votre succès intergénérationnel ?

 

- d’une certaine légèreté, je crois ! Les spectateurs aiment s’identifier à moi, par mimétisme, même si les situations dans lesquelles je me mets sont invraisemblables.  Mes films sont des mélanges de rires et de larmoiements : on rit de moi, mais amicalement.  Il y a aussi le fait que je ne meurs jamais à la fin : j’ai plus de vies que tous  les chats de France et de Navarre, je suis aussi très modeste et bien sûr il y a  aussi mon physique hors du commun !

 

-         Ce n’est pas faux, comme vous avez de grandes dents, cher L ?

 

-         Oui c’est du boulot je dois les limer tous les jours, sinon je crois qu’elles rayeraient rapidement le parquet. De même, ma moustache demande beaucoup d’entretien.

 

Le farceur se rapprocha à nouveau de Zoé, avec un regard de chien malheureux, un regard  langoureux, un peu  misérable, espérant faire fondre la jeune journaliste. Il lui mit la main tendrement sur l’épaule.

Zoé avait l’impression de voir les méandres et les rouages  du cerveau de l’artiste, se mettre en route pour trouver un plan pour arriver à ses fins.

 

Elle n’hésita, pas à le remettre à sa place  et s’éloigna dans le canapé, mettant un mètre de distance entre eux.

 

Il était temps de finir l’entretien, elle n’était pas déçue par le personnage qui correspondait bien à sa légende, charmeur, un peu collant mais tellement drôle.

 

Un peu mélancolique à l’idée de sortir de cet univers magique, Zoé  se demanda si Valentyne serait satisfaite de cet entretien.

 

Une autre histoire de Zoé ici  

loup.gif

 

 

assistante.gifLoup-tex-avery-bagnard.jpg 

Les mots en L : Lumière liberté lutter lamentable larmoiement loup lardons lune lanterne lointain lupanar loustic légèreté loufoque luciole lutin

 

Les mots en M : matin – mélancolie - mariage – moulin - mausolée – minuscule – marmelade – mauve – mouchoir - mimétisme – miniature – merveilleux – méandre – murmures – martingale – mélange - misérable

Partager cet article

Repost 0
Published by L'écho des Ecuries - dans Désirs d'histoires
commenter cet article

commentaires

elcanardo 10/01/2012 17:14

haha.. oui oui.. j'aime bien Daffy ... bien qu'il soit trop souvent le dindon de la farce dans ses histoires ;-)

Coincoins de la farce

L'écho des Ecuries 12/01/2012 12:18



Vive les farces ;-)



Pierrot Bâton 10/01/2012 00:09

On s' y croirait!! Bien sympa, tout ça!

val 10/01/2012 12:35



Merci Pierrot Baton ;-)



Jul 08/01/2012 18:11

Oh comme tu y vas, j'adoooore ! C'est exactement le genre d'exercice que j'aime et comme tu m'as réussi ! Bravissimo !!

val 10/01/2012 12:33



merci Jul , contente si cela te plaît ;-)



Emile 08/01/2012 17:39

Bien écrit et enlevé... C'est très plaisant à lire !

val 10/01/2012 12:33



Merci l'Emile : un petit voyage dans le temps pour Jade chez les cartoons bientôt ??



Jean-Charles 08/01/2012 07:26

Eh bien ça valait le coup d'attendre une semaine de plus ! Ah ces petites journalistes aux dents longues qui essaient de séduire les monstres sacrés !!! :D :P L M Valentyne ?

Zoé Biozoographe 10/01/2012 12:32



Tu as un monstre sacré préféré ? ;-)  en animal bien sûr, car Zoé est spécilaisé dans ce genre de biographie ;-)



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives