Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 00:30

plumedesmotsunehistoire3

Les liens vers les autres participants sont chez  Olivia

 

Aujourd’hui nous retrouvons une chronique de Zoé qui après Rosalie, Leloup et le Hongre-oie d’Aymeline nous présente une de ces dernières découvertes : Albert l’Albinos.

 

- Bonjour Cher Albert, racontez nous comment vous en êtes arrivé devenir une tête d’affiche d’envergure internationale ?

 

- Bonjour Zoé, et merci de me laisser la parole. Et bien, j’ai débuté tout jeune dans une série de photographies qui ont fait le tour du monde : « Les stations de métro au pied de la lettre » d’un photographe que j’aime beaucoup : Janol Apin à ne pas confondre avec Jeannot Lapin, un homonyme.

 

-         Tout à fait, cher Albert, pour ceux qui ne connaîtrait pas,  j’ai apporté la photo qui vous a rendu mondialement célèbre : celle de la station de métro « Porte de Vincennes ».

 janol-apin-metro-paris-4.jpg

 

-  Oui, chère Zoé, ce fut un grand moment de complicité, que dis je de communion, entre Janol Apin et moi-même. Cela a l’air simple comme cela mais cela a été beaucoup de boulot de réussir ces saynètes. D’abord, il faut obtenir l’autorisation de la mairie, de la RATP, de l’inspection du travail, car voyez vous tous ces clichés ont été pris de nuit. Impossible de prendre des photos de cette qualité le jour, vous comprenez, avec le flot de voyageurs ininterrompu, les multiples changements qui existent dans le métro parisien. En ce qui concerne la photo dont vous parlez, il s’agit bien entendu d’une photo qui a demandé beaucoup de préparation, pour être concentré, j’avais emmené ma provision de chocolat aux aiguilles de pin pour le tonus et d’encens pour être zen. Comme il fallait beaucoup de lumière, de grands projecteurs avaient été installés, comme j’ai des yeux bleus fragiles, je n’arrêtais pas de cligner des yeux, comme ébloui par des phares mal réglés. Y’a pas à dire : être modèle c’est un métier.

 

- Et comment s’est passé votre collaboration avec le photographe ?

 

- Bien, bien. C’est une chouette gars, pas du tout du genre à râler pour un rien. Je pouvais lui murmurer mes idées à l’oreille.

 

- Excellent, parlez nous de vos idées ?

 

- Et bien pour la station Cadet, j’ai eu l’idée d’un marin avec son pompon, pour tout vous dire et pour que cela fasse plus vrai, j’avais proposé que l’on apporte du goémon et du sable du Mont Saint Michel. Mais Janol  m’a dit que ce n’était pas la peine : on n’entends pas le cri des mouettes sur les photos et l’odeur des embruns est très dure à rendre sur papier glacé. Pour la station La Défense, j’avais proposé de déguiser un éléphant en Mammouth. Vous voyez, j’ai des idées ; Janol ne les a pas toutes acceptées, bien sûr, alors je profite de l’audience que vous avez sur ce blog pour lancer quelques idées que j’ai eues. Parce que vous voyez, moi, j’adore les z’animos : Un ours à la station Pyrénées de la ligne 11, un lion à la gare du même nom etc…

 

- Excusez moi, chez Albert, mais nos lecteurs ne doivent pas comprendre. Si vous vous entendiez si bien, avec le photographe, pourquoi n’êtes vous pas présent sur la photo ?

 

- Et oui, c’est là tout le génie du photographe : suggérer, insinuer, faire sourire de l’incongru. Eh bien, je vous explique. Au moment fatidique de la prise de vue, je me suis souvenu que j’avais rendez vous avec mon amour, une belle jument baie ténébreuse, à la robe douce comme du velours. Elle s’appelle Réale, ma douce, elle est espagnole, de Madrid exactement. Je me suis donc mis au petit trot pour honorer mon rendez vous au stade de Saint Denis, car ma Réale est la mascotte officielle d’une partie de ballon rond, d’ailleurs au passage, la pelouse là bas y est excellente. J’ai donc pris la poudre d’escampette. Mon Jockey est donc resté sur le carreau et il a fait la photo tout seul, et franchement je trouve que sa prestation ne manque pas de sel. Et puis une rambarde de métro, il est moins ridicule que si sa monture était un balai, non ?

 

- En tout cas, le lendemain, les médias ont relayé l’information de ce cheval dans les couloirs du métro et c’est comme cela qu’Olga Cafiero m’a contacté pour être la star de sa future exposition. Elle m’a laissé carte blanche en me disant : « Prends le mors aux dents, éclate toi, fais nous tes coquineries habituelles »

 

- Vous êtes tout simplement extra, cher Albert. Au revoir, et à bientôt. Et la photo faite par Olga montre bien votre joie de vivre. 

  olga-cafiero-horse-02.jpg

 

 

Les mots collectés par Olivia

Encens – amour – marin – coquinerie – embruns – albinos – baie – ténébreuse – naufrage - pin – affiche – balai – ballon -  phare -  râler – froc - flot - communion - mouette – sel – velours -  changement -Mammouth - réale - au revoir - chocolat

 

Je n’ai pas réussi à mettre  naufrage

Partager cet article

Repost 0
Published by L'écho des Ecuries - dans Désirs d'histoires
commenter cet article

commentaires

Shirshasana 26/05/2012 22:42

J'ai adoré ! Et bien sur je suis tombé dans le panneau. Je ne me doutais vraiment pas de la vraie identité d'Albert.

L'écho des Ecuries 30/05/2012 11:05



Il reviendra alors ;-)



Dom 20/05/2012 16:39

Texte pétillant. Mais que l'exercice était difficile!

L'écho des Ecuries 22/05/2012 12:23



Merci Dom ;-) j'aime bien ton blog ;-) j'y retournerai (suite à ton texte sur blog à 1000 MAINS ;-)



covix 19/05/2012 23:15

Bonsoir,
J'adore cette poésie décalée... très réussi.
Bonne fin de soirée
@mitié

L'écho des Ecuries 22/05/2012 12:22



Merci Covix : ce cheval est un poète ;-) ou un poème à  lui tout seul ;-)



ceriat 19/05/2012 22:34

J'aime ce texte. :D Trop drôle ! :D Cet étalon est épatant ! :D

L'écho des Ecuries 22/05/2012 12:22



Merci Cériat : il faudra lui faire rencontrer la souris rose : elle n'est pas albinos ?



Mind The Gap 19/05/2012 14:47

Coucou Valentyne...l'amour n'attend pas n'est ce pas?
Pour la station des Pyrénées, si tu as besoin d'un ours je suis dispo...te ferai un prix en plus...

L'écho des Ecuries 19/05/2012 17:22



Oui l'amooouuur , je crois que je ferais réintervenir Réale de Madrid ;-) et Albert aussi


Pour l'ours, j'ai vu une photo de toi sur ton blog (suite aux fêtes de fin d'année) : t'es pas plutôt du genre lapin (en même temps je n'ai pas une très bonne mémoire)


mais s'il y a un casting , je te préviens ;-) bises val



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives