Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 00:30

plumedesmotsunehistoire3

Les liens vers les autres participants sont chez  Olivia

 

Le début de l’histoire est dans la rubrique Isabelle  à droite
Bref rappel des épisodes précédents : Isabelle et Josée, les ponettes, O Gaby Scarlett et leur 3 chatons,  Gambit, le grillon, Ti faon et la fée Caraïbe sont à la recherche de leur ami Tigoua, toujours retenu prisonnier dans le labyrinthe de la fée Rosse Davocat et de son fiancé, le redoutable Lewis Scarole. Quentin Tarentulo leur a appris à diriger le tunnelier et leur présente La Huppe, qui va les conduire jusqu’à la Montagne Pelée.   
250px-Orthorhyncus_cristatus_male_guadeloupe_crop_2010-04-0.jpg
Source photo : wikipedia

Un minuscule colibri s’approche des amis, ses ailes battent si vite qu’ils les distinguent à peine et qu’ils ont l’impression que l’oiseau vole sur place.
-Salut, je m’appelle Rougail à la Huppe mais vous pouvez m’appeler La Huppe. Mettons nous en route sans tarder, la nuit ne va pas tarder à tomber et le tunnelier ne peut pas rouler dans la pénombre.
- C’est vrai, renchérit O Balai, le petit chat observateur, j’ai fait le tour de tunnelier tout à l’heure, et effectivement, s’il y a bien à l’avant et à l’arrière  des renforts antichoc, il n’y a pas de phares. 
- Mais comment va t on faire ? demande justement Isabelle. Une fois que l’on aura commencé à creuser le sous terrain, il fait noir sous terre, non ? 
- Vous le saurez en temps voulu, répond gentiment La Huppe.
Et le tunnelier se met en branle, lentement, chargé de tous les animaux. Il ne roule pas vraiment, ne glisse pas non plus, on dirait plutôt qu’il rampe comme une taupe. 
Le colibri montre le chemin dans la forêt. A leur allure d’escargot, ils avancent et voient enfin la Montagne Pelée, sorte de  gros téton qui dépasse des arbres.
- Nous allons nous arrêter ici. Une bonne nuitée à la belle étoile nous fera du bien, informe La Huppe.
Et la petite communauté des animaux s’installe tranquillement pour un repos bien mérité. Les petits chats se sont abandonnés depuis longtemps au sommeil, O Balai ronfle doucement. Scarlett préfère les laisser à l’intérieur du tunnelier. Elle ouvre juste une minuscule fenêtre pour que l’intérieur soit bien ventilé et rejoint O Gaby à l’extérieur. 
- Pas besoin de cadenasser le tunnelier, affirme O Gaby, personne ne viendra nous l’emprunter, il est trop dur à conduire. 
Le lendemain matin, les chats se réveillent les premiers, ils  s’étirent, font leur toilette. 
Un massage aux petits chats, un coup de langue râpeuse sur les moustaches et les voilà prêts. Gambit, le grillon se frotte les ailes et son chant mélodieux, mi blues, mi reggae,   finit de réveiller Ti faon et le fée, pelotonnés l’un contre l’autre dans un romarin.
Isabelle bouge ses quatre jambes dans son sommeil, encore à moitié plongée dans son rêve : « je prendrais bien des tartines au sirop d’érable » prononce t elle dans un demi sommeil. Josée sa cousine la réveille énergiquement. « Allez, bigre, c’est pas le moment de roupiller »
L’œil vitreux, Isabelle s’exclame, avec un peu de rancune, elle aurait bien dormi un peu plus: « mais où sommes nous ?  » Et aussitôt toute son aventure lui défile sous les yeux. Rassérénée, elle se lève d’un bond et s’exclame : 
- Il est où Rougail ? Je ne le vois nulle part, il s’est évanoui dans la nature ? 
 - Parti dès l’aurore, la renseigne O Gaby. IL est rentré chez lui à Rivière Salée, mais nous sommes tout près de l’endroit où il faut commencer à creuser. 
- Oui mais avec tout cela, on n’a pas résolu le problème des phares, rappelle à propos O Balai, le petit chat. 
Pendant ce temps, la fée et Ti faon ont préparé le petit déjeuner : « Noix de coco aux épices pour tout le monde ». 
Soudain, retentit dans la forêt comme une détonation, 
Les animaux sursautent tous et observent une troupe de minuscules êtres vivants qui s’approchent en chantant ce zouk : 
La nuite mwen ka wèw adan rèv’ mwen
Mwen ka santi ou kouché bo mwen
Kon an niaj’ ka vlopé mwen
Adan rèv’ mwen
Ou ka souri ban mwen lè mwen dékourajé
Adan rèv’ mwen

An zéklé changren ka fann syel tèt’ mwen
Lé la ja rivé fodré mwen pati
Pa dézèspéré pa décourajé
Siw pléré ou sav’ tché mwen pé menm raché
Sa dé faw pli rèd’ gadé bato a
Ki kéye chayé mwen lot’ koté lan mé a
Mwen té ké vlé dé ti mo tandrès’
Goje an mwen séré mwen pé pa palé

Lan nuite mwen ka wèw adan rèv’ mwen
Ou adan rèv mwen
Mwen ka santi ou kouché bo mwen
Kon an niaj’ ka vlopé mwen

Adan rèv’ mwen
Ou telman, telman pré
Ki mwen pé menm’ touchéw
Adan rèv’ mwen
Adan rèv’ mwen

La mwen rivé a pa minm’ ni fanmiye
Pa menm’ni bon djé pou mwen pré prié
Mé mwen ka tchembé pas’ mwen ka sonjé
Ki dan yon’ dè jou mwen kay dérivé

I pa ni la linn, i pa ni zétwal
E sa ki pli rèd solèye pas ka kléré
Mé mwen sav’ ou la, lé an ké rivini
Pou séréw anko séréw pli for

Ou ou la la la la la la
Pou séréw pli for

Lan nuite mwen ka wèw adan rèv’ mwen
Ou adan rèv mwen
Mwen ka santi ou kouché bo mwen

Kon an niaj’ ka vlopé mwen
Lan nuite mwen ka wèw adan rèv’ mwen
O… rèv’ mwen

An nou alé
Adan rèv mwen, sé vou ki la la la la

An zétwal filé
An zétwal filé, lan nuite sé tan nou
Lan nuite sé tan nou
Pour l'entendre c'est ici : 


Les mots collectés par Olivia
Nuitée – zouk – cadenasser - blues – ventiler – vitreux -bigre -communauté - épices - s’abandonner - pénombre - antichoc - téton – escargot - érable - rancune - massage - détonation - rouler - évanoui 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'écho des Ecuries - dans Désirs d'histoires
commenter cet article

commentaires

Wens 15/10/2012 17:07

Comment peut-on comparer un téton à la montagne Pelée: par sa forme ?son aspect volcanique ? sa couleur ?

Valentyne 17/10/2012 11:32



coucou Wens, l'idée m'est venue car j'ai habité au pied du morne Larcher en Martinique et mon voisin m'avait dit que le morne est une femme couchée


Je te mets un lien vers une photo où on voit bien le visage mais pas le téton (caché pudiquement par un arbre ;-) 


http://www.fond-ecran-image.com/galerie-membre,martinique,coucher-sur-le-morne-larcherjpg.php



MTG 15/10/2012 16:49

Avec du Kassav en plus...
j'admire ta capacité à faire des suites...c'est comme ça qu'on arrive à un roman. Regarde Twilight, c'est un peu ça, des rebondissements à chaque page...

Valentyne 17/10/2012 11:26



Twilight je n'ai jamais regardé mais il faudrait peut être que je m'y mette ;-)



covix 14/10/2012 18:36

Bonsoir,
un réveil en fanfare, et hop en avant le souk, creusons.
Bonne soirée
@mitié

Valentyne 17/10/2012 11:24



Cresuons, creusons,  creusons, creusons,..... mais la semaine prochaine plutôt ;-)



Armelle 14/10/2012 18:21

Il va falloir que j'aille lire les épisodes précédents. C'est sympa de se servir de cette moisson hebdomadire pour tisser une histoire, très belle histoire en plus ! J'aime beaucoup et puis cette
chute avec ce morceau de zouk, c'est vraiment excellent. Encore un joli blog que je ne connaissais pas ! A bientôt !

Valentyne 17/10/2012 11:23



Merci Armelle :-)



Trigwen 14/10/2012 17:53

Amusant cette petite troupe bien décidée à conduire son tunnelier vers la montagne Pelée. J'aurais aimé être une petite souris pour me mêler à eux. La description d'Isabelle au réveil est amusante
et tout en paradoxe avec la bonne humeur des autres participants. Cette façon que tu as de te servir du mot zouk es fort originale : cela donne plus de plaisir à lire et on se dandine
tranquillement comme on dû le faire cs animaux. Un petit conte plein de vie, original et rempli de bonne humeur.

Valentyne 17/10/2012 11:23



Merci Trigwen ;-) oui Isabelle a parfois des réveils difficiles ;-) pas de suite cette semaine, j'espères la prochaine ....



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives