Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 09:30

plumedesmotsunehistoire3

Les liens vers les autres participants sont chez  Olivia

 

 

 

Olivier n’en pouvait plus du salariat. Son chef était tout le temps sur son dos, personne ne comprenait que ces créations étaient absolument géniales, que son savoir faire n’avait pas de frontières : il n’avait qu’une envie se mettre à son compte pour enfin avoir la paix. C’est pour cela qu’il avait décidé de s’inscrire à ce concours : s’il gagnait, le montant de la prime au vainqueur lui permettrait de s’installer dans sa ville natale , de faire le tour du monde, de …..

Retenant un soupir, il regarda les spectateurs : Il était fier de son œuvre mais qu’allait dire le Jury ?

La décoration avec les feuilles d’automne choisies avec soin dans son jardin étaient innovante mais de bon goût. Pas comme cet excentrique de Jean Michel qui avait enroulé de grandes asperges la semaine dernière dans un rideau étrange en macramé. Elles avaient l’air pathétiques ses grandes bringues dans leur filets transparents. Des asperges, franchement ! et la déco en macramé ! d’un autre age !  atroce ! c’était complètement dépassé, hors mode, la tendance était aux rondeurs, à bas les anorexiques.

« Susciter la surprise pour ensuite laisser place au plaisir des yeux »  Jean Michel n’avait que cette phrase la à la bouche, vraiment que de l’esbrouffre !

 

Enfin ne jamais sous estimer un concurrent ! Il avait parfois de bonnes idées ce Jean Michel comme la fois où sa création s’appelait « petits poix en robe des champs  » . Cette fois là Jean Michel avait perdu des points car il avait fait une faute à poix, sur la pancarte devant sa création  : le stress du concours certainement ! écrire poix au lieu de pois cela peut arriver à tout le monde ! Franchement il s’était peut être cru dans un concours d’horticulture !

 

Opiniâtre, Olivier décida de laisser là sa rêverie pour se consacrer à sa tache : la touche finale de sa création qui éblouirait tout le monde. Rompre avec ce qui était connu telle était sa devise :! Mélanger la patine de l’ancien avec des idées saugrenues, surprendre toujours ….

 

Tout à l’heure, le jury se rassemblera autour de sa création : Chacun l’observera sous toutes les coutures, touchera la texture, reniflera, appréciera le mélange des couleurs:  les regards se feront fixes, les cinq sens seront en éveils . Et là ce sera le verdict : apothéose de la reconnaissance de son art ou exécution en flèche par ce jury si exigeant ? Ici c’était quitte ou double : pas de second tour, de possibilité de repassage (non repassage n’était pas le bon mot se dit il plutôt rattrapage des épreuves), la finale Olivier-Jean Michel régardé par des milliers de spectateurs. 

 

D’un coup sec, il fit tomber le couperet et fendit les légumes dans le sens de la longueur puis en tout petits morceaux  d’un centimètre cube. Il ensevelit ensuite sa péparation sur la pâte mise de côté.

« Chausson à la compotée de panais et au magret de Canard » telle était le nom de sa création pour le concours de cuisine. Pourvu qu’il gagne pour enfin pouvoir quitter Dédé et sa baraque à frites, installée dans une vielle remorque de chantier.

 

 

 

 

Les mots glanés par Olivia

 

patine salariat savoir paix couperet poix regard remorque

execution rompre panais plaisir jardin feuille macrame horticulture sens repassage chausson soupir automne ensevelir opiniatre

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'écho des Ecuries - dans Désirs d'histoires
commenter cet article

commentaires

Asphodèle 21/11/2011 11:33

Ha, tu me surprendras toujours ! Excellent ce texte et une chute inattendue ! Par contre je garde le magret et te laisse les panais (beurk) ! :)

val 23/11/2011 15:22



je préfère le magret itou (mon fils préfère la poisson panais)



Soène 20/11/2011 19:56

J'suis d'accord avec PB et Wens ! lol !
J'adore ton texte, bien monté et rigolo. Tu t'affranchis avec brio des mots qui t'encombrent ! Il suffit juste d'y penser !
Bonne semaine et bises d'O
J'ai pensé à toi ce we, j'ai vu plusieurs quiquinous (ânes) pas très loin de chez moi !

val 23/11/2011 15:20



joli mot ce "quiquinou" : je ne connaissais pas



wens 20/11/2011 09:05

J'en salivais, je voulais connaître le nom du vainqueur ... et vlan une fin ouverte! Nota je préfère les frites au panais.

VAL 23/11/2011 15:19



Frites au panais , c'est picard ce plat ??



Pierrot Bâton 19/11/2011 19:59

Ben, moi, je lui donne le 1er prix!

val 23/11/2011 15:18



Super suite vendredi ..... si j'ai le temps



ceriat 18/11/2011 22:46

Hum, des chaussons aux panais et magret de canard. :-) C'est un texte qui se tient bien. :-)

val 23/11/2011 15:18



Merci Ceriat : j'avoue je n'ai jamais goûté de panais, je ne sais pas si cela va ensemble



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives