Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 16:00

Aujourd'hui, Gwenaelle nous propose  de rédiger un poème avec  pour thème "Nostalgie poétique" et il faut utiliser ces dix titres de Modiano :

 L’herbe des nuits

Dans le café de la jeunesse perdue

Un cirque passe

Chien de printemps

Fleurs de ruine

Vestiaire de l’enfance

Rue des boutiques obscures

De si braves garçons

La ronde de nuit

La petite Bijou

 

Voici ma proposition et les autres participants sont ici


D'un pas hésitant, la vieille dame déambule
Elle trébuche, se rattrape, funambule
Pour son dernier voyage, elle ressasse
Sa vie comme un instant de grâce
Sa peau est ridée, mais sa mémoire ne lui joue pas de tours
Elle se souvient , de tout, de l'amour et du miel
Dans le café de la jeunesse perdue, les jours jouent à rebours
La petite Bijou a défilé, enturbannée, le long des gratte-ciel
Elle a défilé sous les acclamations et les vivats
Elle a défilé dans les avenues numérotées
Elle a défilé dans la rue des boutiques obscures
Devant elle, Sophie aux longues jambes si sures,
Remuait son long cou gracieux sans prendre ombrage
Pour la Bijou, une fanfare  lance un dernier hommage
Pour son dernier voyage, la petite Bijou ressasse
Sa vie comme un instant de grâce
Elle se dirige cahin caha vers sa dernière demeure
De l'heure des nuits, elle a gardé le goût frais de l'eau
Elle voit passer devant ses yeux presque clos
Mr Loyal et son fouet, les clowns,  les acrobates , 
Les palefreniers, de si braves garçons un peu pirates,
Son corps est une fleur de ruine mais jamais elle ne se trompe
Elle se souvient des noms et surnoms disparates :
Sheeta, Bagherra, Mowgli le drôle de zèbre
et son Jumbo de  fils qui la suivait docilement 
Nullement effrayé par le bruit des tambours
Pour son dernier voyage, la petite Bijou ressasse
Sa vie comme un instant de grâce
C'est son dernier jour, chien de printemps 
Elle a vécu cent ans mais une dernière fois
Elle aimerait revivre le vestiaire de l'enfance,
Pour pouvoir dans la ronde des nuits 
Entendre les enfants qui crient, des étoiles dans les yeux
"Un cirque passe, un cirque passe" 

 Numeriser0002-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Valentyne - dans Atelier Skriban
commenter cet article

commentaires

Mind The Gap 20/11/2012 12:03

Ton texte est touchant et si bien amené.
Après je trouve scandaleux qu'on exploite des animaux dans des cirques et dans les conditions où ils vivent. Heureusement il existe les cirques nouvelle génération sans animaux.

Valentyne 21/11/2012 21:47



Merci MTG ;-) il va falloir que j'essaie le cirque nouvelle génération ;-)


Bonne soirée 



Présentation

  • : L' Echo Des Ecuries
  • L' Echo Des Ecuries
  • : Raconter des histoires (de poneys et de chevaux mais pas seulement) Participer à des défis littéraires
  • Contact

Recherche

Archives